Accueil > blog > 6,54% de (mal)chances …

[blog] 6,54% de (mal)chances …

mardi 4 novembre 2008

PNG - 19.2 ko
http://farm4.static.flickr.com/3141...

McCain doit absolument gagner certains états. Dans chacun des 624 scénarii (sur les 10.000 envisagés) où la simulation l’a donné vainqueur cet après midi, McCain gagnait la Floride, Georgie, Missouri, Indiana et le Montana.

Il a également remporté l’Ohio dans 621 des 624 scenarii, et la Caroline du Nord dans 622 sur 624.

Si McCain ne réussit pas à emporter n’importe lequel de ces états, on peut dire que les carottes sont cuites pour lui.

fivethirtyeight.com : What a McCain win look like

Je commence enfin à comprendre pourquoi on continue à parler d’une possible victoire de McCain ce soir, malgré l’ensemble des sondages favorables à Obama.

En gros, il suffirait que 3 états changent de main par rapport au prédictions (que les démocrates perdent la Pennsylvanie mais remportent le Colorado et la Virginie par exemple) pour qu’ils ne puissent pas dépasser la barre des 268 grands électeurs, soit 2 de moins que la majorité …

Même si d’après fivethiertyeight.com, c’est le scénario le plus improbable (0,4% de chance), c’est celui qui fait le plus peur aux démocrates.

Almost done …

Vos commentaires

  • Le 04/11/08, garoo En réponse à : 6,54% de (mal)chances …

    Après avoir écouté le This American Life de la semaine dernière je me demande si on ne se fait pas des illusions de croire que les Etats-Unis puissent élire un président noir.

  • Le 04/11/08, ydikoi En réponse à : 6,54% de (mal)chances …

    Comme le disait l’un des grands éditorialistes US, si vraiment Obama n’était pas élu, alors tout tout plein de monde (sondeurs, analystes, …) n’auraient plus qu’à chercher du boulot, pour s’être tellement trompé, tellement longtemps …

    Plus que quelques heures pour savoir s’ils auront osé, ou pas :)

  • Le 04/11/08, garoo En réponse à : 6,54% de (mal)chances …

    Oh ben oui, parce que c’est connu que les sondeurs et les analystes changent de boulot quand ils se sont trompés :)

    Et s’il y a bien une élection où les sondages ne veulent rien dire, c’est celle-ci : les instituts de sondage ont fixé au jugé un coefficient prenant en compte les électeurs qui disent qu’ils vont voter pour Obama mais ne le pensent pas vraiment ou vont se dégonfler au dernier moment, et il n’y avait aucune façon de savoir avant le dépouillage s’ils ont sur- ou sous-estimé l’importance du racisme.

blog | photo | web | Suivre la vie du site RSS 2.0