Accueil > web > 701 000 heures de garde à vue

[web] 701 000 heures de garde à vue

samedi 18 janvier 2014

Nous le redoutions : nous le savons désormais. En se branchant sur les 250 câbles sous-marins qui relaient nos communications à travers le monde, en s’offrant l’accès caché (sans doute négocié) aux serveurs des plus gros sites web et des plus gros opérateurs téléphoniques mondiaux, la NSA peut surveiller et intercepter la quasi-totalité de nos échanges.

— Publics et privés ?
— Oui.
— Cryptés, pas cryptés ?
— Les deux.
— Nos mails, nos textos, nos tchats, nos twits ?
— Affirmatif.
— Les sites qu’on consulte, les vidéos qu’on regarde, à quelle fréquence, combien de temps ?
— C’est ça.
— Nos communications téléphoniques aussi ?
— Appels, date, heure, correspondant, position GPS du téléphone, oui ; messages vocaux enregistrés, au besoin ; photos et films s’il le faut.
— C’est fait en gros ou ciblé individuellement ?
— Ciblé par site, par mail, par numéro de téléphone, par IP mais tout aussi bien dataminé par trilliards de métadonnées, archivé en masse, stocké autant que faire se peut. La seule limite est technique, et techniquement dépassable chaque année.

(…)

Everyone. Everywhere. Everything. WWW = EEE. C’est l’équation dont nous sommes l’inconnue. Jamais le contrôle des populations n’a été aussi puissant et large, aussi précis aussi, et aussi technologiquement outillé. Alors pourquoi si peu de résistance ? Une aussi faible réaction collective et publique, finalement, aux révélations glaçantes de Snowden ? Les écoutes de Mitterrand ou le Watergate, à leurs échelles, avaient suscité bien davantage de scandale. Qu’est-ce qui se passe ?

Via playlistsociety.fr - 701.000 heures de garde à vue, par Alain Damasio

blog | photo | web | Suivre la vie du site RSS 2.0