Accueil > blog > Il fallait s’y attendre

[blog] Il fallait s’y attendre

dimanche 17 mars 2013

J’ai eu beau expliquer, fin janvier, tout ce que pouvait représenter pour moi le fait que les Dikoi se joignent tous à la #manifpourcertainsseulement.
Je n’ai pas parlé d’homophobie, j’ai simplement (c’était déjà suffisant) parlé de la douleur de les voir tous s’associer à ces messages de rejet, de discrimination, voire de haine, dont j’étais, par la force des choses, le premier destinataire, qu’ils le veuillent ou non.

Ils ont eu beau écouter, stupéfaits d’une image qu’ils donnaient qui ne correspondait pas à celle rêvée ; ils ont beau m’aimer (je le sais), mais rien n’y fait : les Dikoi seront présents en masse le 24 janvier (sauf - au moins - un neveu pour relever un peu l’honneur).

Il faut que je me trouve un plan pour le WE prochain, fissa. Ça craint.

Vos commentaires

blog | photo | web | Suivre la vie du site RSS 2.0