Accueil > blog > Il suffisait d’un rien

[blog] Il suffisait d’un rien

jeudi 2 juillet 2009

Il ne me restait plus qu’à changer de téléphone, après avoir signé chez Free. Au lancement de l’iPhone, le 17 décembre 2007, j’avais signé pour deux ans, pour grapiller quelques neuros sur ma facture. Je n’étais donc pas très pressé, puisque j’imaginais que le coût de la résiliation par anticipation serait prohibitif. Mais en attendant, rien n’empêchait de regarder ailleurs.

Ailleurs, ça a été tout de suite Bouygues. Je reste avec une très mauvaise expérience (commerciale) de SFR, alors que je suis très content de ma ligne pro Bouygues : tarif raisonnable, bonne qualité de réception (quand eux ne passent pas, orange ne passe pas non plus). Bref, chez eux l’iphone est à un prix raisonnable pour les nouveaux entrants, d’ailleurs, ce n’est pas difficile, c’est le même chez les trois opérateurs, à l’euro près (comment ça, il n’y a pas entente ?).

Je suis presque décidé à passer à l’acte dans l’après midi même hier, lorsque je tombe sur un détail insignifiant, oh, trois fois rien : Bouygues Telecom, ni SFR d’ailleurs, ne gèrent la Messagerie Vocale Visuelle. Pour ceux qui ne connaissent pas l’iPhone, c’est simple : vos messages vocaux ne sont pas stockés sur le serveur, mais sur votre téléphone, et vous pouvez les consulter message par message, selon l’appellant. Bref, une véritable évolution dans la messagerie vocale, le genre de truc qui paraît tout con mais qui une fois adopté, devient vite indispensable.

Au delà des applications, dont le principe n’est pas nouveau, mais le nombre disponible, il y a trois facteurs majeurs qui feront rester l’iphone dans l’histoire de la téléphonie mobile :

  • l’interface, révolutionnaire, enfin tournée vers l’utilisateur
  • la connexion à internet, rendue facile tant par l’écran que par les forfaits imposés aux opérateurs
  • la messagerie vocale visuelle.

Tout le reste, selon moi, n’est que bonus et accessoire. Alors, me dire qu’un de ces trois arguments n’est pas disponible, ça me rend chafouin. Alors de nouveau ça me fait hésiter, et je me dis que je vais attendre décembre, qu’Orange finisse enfin par faire une offre raisonnable. Et puis l’instant d’après je me dis que ça n’est pas si grave. Ou si, finalement.

Ce matin, encore un tour sur les forums iphone pour trouver l’argument qui me ferait pencher d’un côté ou de l’autre. Bingo, le voilà : il semble qu’orange se décide enfin à bouger, en offrant à tous ceux qui sont à moins de six mois de l’échéance un tarif raisonnable pour le renouvellement, c’est à dire calqué exactement sur les offres des concurrents ; et un forfait "édition spéciale" que je ne connaissais pas : le même que Bouygues Telecom, 2h d’appels avec sms, mms et tv en illimité, pour quasiment le même prix. (non non, y’a pas d’entente, on vous dit !!).

Je sors donc de chez Orange, et me voilà donc en possession d’un iPhone 3Gs. Le dernier de la boutique, et apparemment sur Paris.

Vos commentaires

  • Le 03/07/09, Egotik En réponse à : Il suffisait d’un rien

    Maaiiis !!!

  • Le 04/07/09, ydikoi En réponse à : Il suffisait d’un rien

    Oui mais encore ?

  • Le 06/07/09, Guillaume En réponse à : Il suffisait d’un rien

    C’est vrai que pour avoir vu une ou deux fois (On se voit rarement !) la messagerie visuelle, c’est effectivement une vraie évolution. J’eusse aimé l’avoir depuis longtemps sur mes téléphones, d’autant que techniquement, c’est que dalle à mettre en place. Mais bon...

    Alors, je te comprends...

  • Le 06/07/09, Twiga En réponse à : Il suffisait d’un rien

    Super ! Alors, raconte, tu en a reçu des SMS ? Oui... cool. C’est juste dommage que tu n’aies pas lu ça sur les forums...

  • Le 07/07/09, ydikoi En réponse à : Il suffisait d’un rien

  • Le 07/07/09, ydikoi En réponse à : Il suffisait d’un rien

    sisi je l’avais lu … mais bon, ça existait même avec l’iPhone génération 1 …

blog | photo | web | Suivre la vie du site RSS 2.0