Accueil > blog > Premier Prix Pinocchio

[blog] Premier Prix Pinocchio

mardi 21 avril 2009

Et voici qu’après Alain Juppé, un autre politique, Christian Estrosi, auquel aucun journaliste de presse de niveau national (sauf Jean Michel Apathie, reconnaissons lui cette qualité) ne s’intéresse, rejoint Alain Juppé dans la catégorie "un grand ministère vaut bien un petit mensonge" :

Je veux aujourd’hui annoncer solennellement que Nice sera demain ma seule priorité (sic).

Le 10 mars 2008, 2 mois avant d’être candidat à la députation.
(source : Journal d’un avocat - Prix Busiris pour Christian Estrosi)

Oui oui je sais, il n’a pas confirmé, dans l’interview sus-citée, l’information du Monde. Mais il ne l’a pas démentie non plus. Et a encore moins rappelé qu’il avait pris un engagement il y a moins de 18 mois.

Alors, en son honneur, après le Prix Busiris de Maître Eolas, créons le Prix Pinocchio, dont il devient le premier lauréat, ex-æquo avec Alain Juppé.

Les candidatures sont ouvertes pour la suite, et seront examinées avec le plus grand soin !

Vos commentaires

  • Le 22/04/09, Marco En réponse à : Premier Prix Pinocchio

    Franchement, je trouve très "malveillant" de prendre pour nom de ce prix, celui d’une innocente et sympathique petite marionnette dont les mensonges enfantins sont sans commune mesure avec les énormités de ces pantins. Malheureusement, je ne vois pas d’autre personnage pour incarner le manquement à la parole. Désolé !

    Maintenant, Estrosi dire un truc à peu près intelligent et s’y tenir, c’était un peu comme attendre une apparition de la Vierge : le truc improbable (encore qu’il y ait plus de chances que ça, ça arrive, de mon point de vue). Par contre, l’inverse, c’était couru. Il est tellement con, le pôve ! Donc, un prix facilement gagné et prévisible, tout de même.

    Faut dire qu’il a de qui tenir : son maître est un génie en la matière avec une pointure au-dessus : le populisme.

  • Le 22/04/09, ydikoi En réponse à : Premier Prix Pinocchio

    Marco, tu m’emmerdes :)

    Il y a bien quelques tentatives pour identifier des personnages caractéristiques du mensonge, mais rien de très parlant. Imagine un prix John Arbutnot, qui pourrais dire au premier coup d’œil de quoi il s’agit ?

    Paix à ton âme, Pinocchio, ne m’en veux pas de te détourner ainsi, mais hélas pour toi, ton nez parle pour toi :)

    Quant à Estrosi, je ne lui demande pas de dire un truc intelligent. Juste de respecter sa parole.

  • Le 19/06/09, ydikoi En réponse à : Premier Prix Pinocchio

blog | photo | web | Suivre la vie du site RSS 2.0