Accueil > blog > Sagesse des foules, et autres considérations

[blog] Sagesse des foules, et autres considérations

mardi 29 septembre 2009

Pure coïncidence, en même temps que je relève la prose de ReadWriteWeb sur la sagesse des foules, j’arrive parallèlement, de manière beaucoup plus empirique, à la même conclusion.


Petits soucis avec la télévision via Free, je suis impressionné par la qualité de la hotline. Apparemment, c’est une nouvelle organisation, régionale. Elle est encore en test, mais vu la qualité d’écoute et des procédures de dépannage, je veux bien qu’elle passe en production ! D’autant plus que, puisqu’elle est en test, le technicien qui doit passer chez moi après demain ne me sera facturé !


Deuxième offre d’embarquement. A la première, pour relier Rio de Janeiro aux Antilles, sur un gros et (beau) voilier, j’ai répondu que …je ne savais pas quoi répondre, vu que je débutais dans les bourses aux équipiers. Visiblement, ça n’a pas du lui plaire, il ne m’a pas recontacté.
Alors pour la deuxième, un convoyage de bateau entre les Sables d’Olonne et Toulon (3.000 km, soit 1.600 miles marin environ) et sur le bateau de mes rêves (ou presque), je me suis appliqué. J’en attends beaucoup, la traversée du Golfe de Gascogne, au temps souvent capricieux, est une bonne formation.


Shark fait (enfin !) évoluer son evoline (présentation en video sur motomag.com). Je m’amuse de voir que tous les points apparemment modifiés sont ceux que j’avais critiqué il y a … plus de dix-huit mois !!! Comment ont-ils pu attendre autant ?
Deuxième amusement, je suis maintenant en deuxième place sur Google quand on recherche de l’info sur ce produit, alors que le site officiel de la marque n’est qu’en 7e position !! Allez quoi, les mecs, arrêtez de subir, faites quelque chose, c’est pas sérieux, quand même !


Tudikoi fait consciencieusement tout ce qu’il faut pour mourir en héros, développer un cancer, ou quelque chose d’approchant. Cet enfermement sur lui-même, des mauvais choix au mauvais moment (bah, c’est connu, c’est en période de stress qu’il est le plus conseillé d’arrêter de fumer ET de boire, sans soutien ni palliatif), le refus de toute aide, matérielle ou autre, est proprement stupéfiant. Mamandikoi est littéralement sans voix, repliée sur elle-même. Mais elle l’a au moins entendu quand trois personnes différentes lui en ont fait la remarque. Quant à Papadikoi, il fuit, dès qu’il peut, comme il peut.
Et tout ce petit monde fait semblant d’ignorer que Cousine2Divoir vient de mettre son mari à la porte, qui la trompait depuis plusieurs mois. Pourquoi PapaDikoi en parlerait à son frère l’oncle Divoir, puisque la stratégie commune, dans les deux cas, est de ne pas en parler, pour ne pas rendre les choses irréversibles ? Leur aveuglement fait peine à voir.

blog | photo | web | Suivre la vie du site RSS 2.0