Accueil > blog > Un été plein de promesses

[blog] Un été plein de promesses

samedi 4 septembre 2010

Il a commencé dans le stress, le stress d’une rencontre, vingt ans après, une rencontre entre parents et fils, motivée par une phrase mystérieuse pour eux, un projet qui lui tenait à cœur, et un frère qui avait décidé de mettre son grain de sel.

Un lundi de juillet, à la fin de ce mois caniculaire, calfeutrés dans le salon, autant pour se protéger du soleil que d’improbables oreilles indiscrètes, parents et enfant ont commencé la discussion, ouverte par les questions affirmées d’une mère encore tranquille. Et puis, il a fallu choisir, continuer dans un système improbable commencé vingt ans plus tôt, ou briser le tabou et les murs, exposer, sans fard ni pudeur, la réalité d’une vie banale mais particulière. En quelques dixièmes de secondes, l’opportunité était là, la décision faite. Il y a étonnamment eu peu de surprises, si ce n’est que les larmes ne coulent pas plus. Et la promesse de nouvelles relations, d’un avenir -forcément- meilleur.

Mi août, je repartais passer quelques jours en mer. Bateau intrigant, skipper inconnu, équipage disparate, je m’étais -littéralement- lancé à l’eau, prenant le risque de me retrouver face à un autre Zeboss, de vivre dix jours dans un espace réduit avec des inconnus complets, de confirmer cette désagréable impression d’inconfort et de malaise ressentie face à l’ovni 435, bref, d’être déçu par cet embarquement.

Au final, il n’en est rien. L’équipage s’est révélé soudé, le bateau, un formidable marcheur. Le temps n’a pas été au beau fixe (mais était-ce une exception ?), mais il a donné des couleurs et ambiances assez extraordinaires.

JPEG - 187.8 ko
Glandore

Parfois, le soleil a bien voulu se réveiller, dans sa majesté. Pour un ou deux rayons seulement, le plus souvent, mais toujours réveillant la majesté des couleurs et des lieux. Ces instants étaient rares, mais sompteux.

JPEG - 683.2 ko
les dauphins du mouillage

Rarement nous aurons été au port, plus souvent au mouillage, et parfois même à l’échouage. C’est, dans ces circonstances, une bien étrange sensation que de baisser l’échelle, descendre les quelques marches, et poser les pieds sur la terre ferme -mouillée, mais ferme- lorsqu’on vit sur un bateau. Jamais plus je n’écouterai de la même manière cette fameuse comptine Maman les p’tits bateaux, qui vont sur l’eau, ont-ils des jambes ?

JPEG - 696.9 ko
Beaching à marée basse

Les marins ne sont finalement pas si éloignés que ça des motards : ils discutent entre eux de leurs faits -héroïques-, se regroupent entre propriétaires de même modèles. Heureusement, comme à deux roues, les rencontres sont variées, qu’il s’agisse de vieux gréments, de jeunes marins -doués pour certains, mais encore largement en devenir-, une variété jamais démentie de personnages, d’histoires, de modes de vie.

JPEG - 816.8 ko
Roscoff : leçon d’optimist

Et puis, on ne peut parler voyage en mer sans évoquer les couchers de soleil. Ils sont tous différents, dans leur intensité, leurs reflets, mais tous sont spectaculaires et laissent sans voix, particulièrement quand le ciel s’embrase en entier. Malgré le froid, malgré l’humidité, on est figé, respiration bloquée, pendant de longues minutes avant que la nuit ne tombe.

JPEG - 555.2 ko
Coucher de soleil flamboyant sur Batz

Toutes les photos (enfin, celles qui restent après un premier écrémage) sont visibles ci-dessous :

ou alors sur la page flickr correspondante, bien sûr.

Vos commentaires

  • Le 04/09/10, Bashô En réponse à : Un été plein de promesses

    Bravo pour ce bel été ! Vos deux parents "savaient" déjà depuis longtemps ?

  • Le 05/09/10, Rouquette En réponse à : Un été plein de promesses

    Les photos sont divines, comme d’hab. Pour Papa et Mamandykoi, ben voilà, leur inconscient a fait le boulot depuis un moment déjà... C’est difficile, mais c’est fait. C’est mieux. C’est bien. Et tu as passé un bel été. C’est marrant, mais on a une photo presque identique : les petits voiliers en baie de Roscoff...

  • Le 05/09/10, Aurelle En réponse à : Un été plein de promesses

    Quel talent, pour la photo et pour le texte aussi. Bravo et merci !

  • Le 05/09/10, ydikoi En réponse à : Un été plein de promesses

    @Bashô : pour l’un, oui, et c’était pour moi une demi-surprise. Pour l’autre, il n’y avait que des doutes.

    @Aurelle : merci du compliment :)

    @Rouquette : mais moi je n’ai pas vu la ville, qui avait l’air pourtant digne d’intérêt :/

  • Le 15/09/10, Marco En réponse à : Un été plein de promesses

    Tous les compliments ayant déjà été exprimés, je me contente d’ajouter ma touche à ces louanges méritées. Photos superbes (bravo le D300S, je suppose, aussi un peu), dans un texte très agréable. Je suis très content pour toi des évolutions de la famille Dikoi qui semblent te convenir et de ce beau périple en mer qui donne réellement envie et fait tant rêver.

    Encore merci de nous faire partager tout cela.

    Je te souhaite d’autres bordées sur de beaux bateaux qui vont sur l’eau avec ou sans jambes.

  • Le 19/09/10, fiuuu En réponse à : Un été plein de promesses

    hummm une revelation qui doit certainement vous soulager tous les deux :) :)
    j aime

  • Le 19/09/10, ydikoi En réponse à : Un été plein de promesses

    @fiuuu eux je ne sais pas, je n’ai pas eu le temps d’en reparler avec eux. Moi … non, pas vraiment. C’est fait, c’est tout. Bizarre, je sais :-)

blog | photo | web | Suivre la vie du site RSS 2.0