Accueil > web > Hollande/Gayet : de la vie privée, du corps du chef de l’État, des médias et (...)

[web] Hollande/Gayet : de la vie privée, du corps du chef de l’État, des médias et autres considérations - Coulisses de Bruxelles

vendredi 17 janvier 2014

L’affaire Snowden a fait prendre conscience au monde connecté dans lequel nous évoluons que nos vies étaient désormais des livres ouverts pour les services secrets et que la France n’a rien à envier en la matière à la NSA : surveillance des réseaux, des échanges de mail, pénétration des ordinateurs, exploitation des images de vidéosurveillance, etc. On peut sans crainte d’être démenti affirmer que les moyens de l’Etat sont sans commune mesure avec ceux de Closer. Alors, entendre le Président de la République, qui a donné son approbation à ces programmes de surveillance qui n’épargnent personne, crier à la violation de sa vie privée est, à tout le moins, d’une rare hypocrisie. Je trouve cela réjouissant et un juste retour à l’envoyeur.

(…)

Les escapades du chef de l’Etat devrait amener à se poser la question : peut-on à la fois être chef de guerre, engager le pays dans des conflits et revendiquer sa liberté personnelle de se mettre en danger et de mettre en danger le pays ? Ainsi posée, la question n’appelle qu’une réponse : le chef de l’État ne s’appartient plus pendant son mandat. Il incarne le pays et ne peut donc prendre de risques inconsidérés de son propre chef. S’il veut avoir une maitresse, qu’il amène ses connaissances à l’Élysée après que leur pedigree ait été vérifié et validé par la sécurité.
(Permalink)

Via : http://bruxelles.blogs.liberation.f...

blog | photo | web | Suivre la vie du site RSS 2.0