Archives décembre 2010

    31 décembre 2010

  • [blog] Norton Project : belle histoire de noël

    Elle ne parlera peut être qu’aux motards, mais voilà l’histoire de deux garçons qui font revivre la Norton Commando de leur Pôpa.

    The Norton Project from Jamtron on Vimeo.

    (via gizmodo)

  • 22 décembre 2010

  • [blog] Arrondir les coins

    Cet après midi, nous discutions avec le Dr Krollspell de cet oubli, la semaine dernière, de lui régler son dû avant de partir. Comme il pinaille, rien n’est anodin pour lui, il voulait en savoir plus. C’est là où je lui ai manifesté mon impatience que nous en terminions, arguant que j’avais l’impression de ne plus passer mon temps (avec lui) qu’à "polir les arrondis des coins".

    Drôle d’expression je vous l’accorde. Mais au bout de deux ans maintenant, quoi qu’il en soit, j’ai l’envie forte de le renvoyer d’où il vient : le vol 714 pour Sydney.

    Et j’en suis bien content.

  • 17 décembre 2010

  • [blog] Un putain de cadeau

    A peine sorti de la gare, je retrouve mon concessionnaire, décidemment portrait craché d’un des frères Baldwin. Nous entrons dans son -gros- 4x4 noir, direction l’usine. A vrai dire, même si j’avais déjà visité le chantier Alubat, et savais donc ce qu’est un "petit" chantier, je ne m’attendais pas à ça : quelques centaines de mètres carrés d’un seul tenant, chacun des ateliers étant symboliquement matérialisé par un rideau ou une ligne peinte au sol. Je suis surpris par le caractère artisanal et l’absence totale d’automatisation, probablement impossible à mettre en œuvre d’ailleurs.

    Mon bateau est là ! à l’endroit sur sa coque, les entrailles à l’air, toutes cloisons montées, le bois fini d’être traité, enduit, peint. Je m’émeus de le voir là, si long, si large, si grand. Bientôt mien. Mon dieu. Je ne réalise pas encore très bien l’évolution fulgurante de ces six derniers mois, et déjà les six prochains m’effrayent, un peu.

    Nous changeons d’atelier, c’est la préparation du pont. C’est le mien, celui de mon bateau qui est là, il fait encore plus énorme que l’impression donnée par la coque. Nous détaillons pendant quelques minutes l’action de l’ouvrier, qui semble si petit, puis passons à l’atelier suivant. Et ainsi de suite, jusqu’à visiter l’un des deux RM 1050 tout juste fini, qui attend sa livraison. Ma tête est plein d’étoiles en rentrant à l’intérieur, pendant que le commercial m’explique la mise en œuvre des quelques modifications que j’ai demandées. Je m’interroge in petto sur la place de l’ordinateur, et le radar, et la décoration que je pourrai mettre.

    Moins de deux mois maintenant avant qu’il fasse ses premiers ronds dans l’eau. Que c’est long, que c’est loin. Que c’est proche.

    Quel putain de cadeau de Noël je me fais !

  • Vos commentaires

    • Le 17/12/10, LiL En réponse à : Un putain de cadeau

      C’est beau à lire, tant d’émotion ...

      Si tu as l’occasion, vite fait chez un vendeur de journaux de lire l’article "Acrobates et Filets" (c’est le premier) dans le dernier Philosophie Mag, tu comprendras pourquoi je te dis haut et fort : je veux bien être un bout de ta famille...
      Et puis quelques pistes de réflexion pour le long et beau voyage de vie que tu te prépares amoureusement...

    • Le 17/12/10, ydikoi En réponse à : Un putain de cadeau

      Je l’ai acheté, c’est vrai que je ne l’avais pas vu sous cet angle :)

      Welcome in !

    • Le 18/12/10, Rouquette En réponse à : Un putain de cadeau

      Cette année, le Père Noël a un ciré jaune et des bottes Aigles en caoutchouc ?
      Ok, ça me va : Joyeux Noël alors ! Des étoiles plein la tête et bientôt, vite, au dessus de toi et ton bateau dessous. ^_^

blog | photo | web | Suivre la vie du site RSS 2.0