Archives janvier 2014

    28 janvier 2014

  • [web] La défaite politique de « Jour de colère »

    C’est la première fois depuis longtemps, qu’une extrême droite, pour le moins éclatée, mobilise autant. C’est encore la première fois depuis longtemps, que des slogans antisémites, négationnistes sont scandés de manière totalement assumée dans un défilé de cette importance. Sans compter les mots d’ordre violents visant les journalistes et les homosexuels.
    (…)
    Ce rassemblement était organisé par le Printemps français (…) Le Printemps français est, dans les faits, structuré par l’Action française (AF, maurrassiens), qui assure toute sa logistique et dont les locaux servent de base arrière.
    (…)
    Place Vauban, après la dispersion, ils ont affronté les forces de l’ordre avec le renfort de jeunes pro-Dieudonné. En tout, quelques trois cents personnes. Chose inédite, ces deux groupes n’étant ni sociologiquement, ni politiquement semblables. Seuls points d’accord : la "baston" et la haine des juifs.

    Via : http://droites-extremes.blog.lemond...

  • 21 janvier 2014

  • [blog] Le refus de l’autre

    Lorsque l’Autre, quel qu’il soit – l’immigré, le voisin, l’Europe, le musulman, l’étranger, etc. – en prend pour son grade, l’extrême droite a des raisons d’espérer. Elle trouvera ici matière à se réjouir. 79 % des personnes interrogées jugent qu’« on n’est jamais assez prudent quand on a affaire aux autres ». 66 % (- 4 points, toutefois) estiment qu’« il y a trop d’étrangers en France » ; 62 % qu’« on ne se sent plus chez soi comme avant ».
    [lemonde.fr] Une droitisation des esprits qui témoigne de l’inflluence du FN

    Environ trois quarts des personnes interrogées sont d’accord avec les affirmations suivantes : « Dans ma vie, je m’inspire de plus en plus des valeurs du passé » (78 %) ; « En France, c’était mieux avant » (74 %) ; « Rien n’est plus beau que la période de mon enfance » (70 %).
    (…)
    Réponses d’un pays vieillissant ? C’est parmi les moins de 35 ans que le taux d’adhésion est le plus fort...
    [lemonde.fr] Une société française défiante et repliée sur elle-même

    Bonne année 2014 !

  • 18 janvier 2014

  • [web] 701 000 heures de garde à vue

    Nous le redoutions : nous le savons désormais. En se branchant sur les 250 câbles sous-marins qui relaient nos communications à travers le monde, en s’offrant l’accès caché (sans doute négocié) aux serveurs des plus gros sites web et des plus gros opérateurs téléphoniques mondiaux, la NSA peut surveiller et intercepter la quasi-totalité de nos échanges.

    — Publics et privés ?
    — Oui.
    — Cryptés, pas cryptés ?
    — Les deux.
    — Nos mails, nos textos, nos tchats, nos twits ?
    — Affirmatif.
    — Les sites qu’on consulte, les vidéos qu’on regarde, à quelle fréquence, combien de temps ?
    — C’est ça.
    — Nos communications téléphoniques aussi ?
    — Appels, date, heure, correspondant, position GPS du téléphone, oui ; messages vocaux enregistrés, au besoin ; photos et films s’il le faut.
    — C’est fait en gros ou ciblé individuellement ?
    — Ciblé par site, par mail, par numéro de téléphone, par IP mais tout aussi bien dataminé par trilliards de métadonnées, archivé en masse, stocké autant que faire se peut. La seule limite est technique, et techniquement dépassable chaque année.

    (…)

    Everyone. Everywhere. Everything. WWW = EEE. C’est l’équation dont nous sommes l’inconnue. Jamais le contrôle des populations n’a été aussi puissant et large, aussi précis aussi, et aussi technologiquement outillé. Alors pourquoi si peu de résistance ? Une aussi faible réaction collective et publique, finalement, aux révélations glaçantes de Snowden ? Les écoutes de Mitterrand ou le Watergate, à leurs échelles, avaient suscité bien davantage de scandale. Qu’est-ce qui se passe ?

    Via playlistsociety.fr - 701.000 heures de garde à vue, par Alain Damasio

  • 17 janvier 2014

  • [web] Hollande/Gayet : de la vie privée, du corps du chef de l’État, des médias et autres considérations - Coulisses de Bruxelles

    L’affaire Snowden a fait prendre conscience au monde connecté dans lequel nous évoluons que nos vies étaient désormais des livres ouverts pour les services secrets et que la France n’a rien à envier en la matière à la NSA : surveillance des réseaux, des échanges de mail, pénétration des ordinateurs, exploitation des images de vidéosurveillance, etc. On peut sans crainte d’être démenti affirmer que les moyens de l’Etat sont sans commune mesure avec ceux de Closer. Alors, entendre le Président de la République, qui a donné son approbation à ces programmes de surveillance qui n’épargnent personne, crier à la violation de sa vie privée est, à tout le moins, d’une rare hypocrisie. Je trouve cela réjouissant et un juste retour à l’envoyeur.

    (…)

    Les escapades du chef de l’Etat devrait amener à se poser la question : peut-on à la fois être chef de guerre, engager le pays dans des conflits et revendiquer sa liberté personnelle de se mettre en danger et de mettre en danger le pays ? Ainsi posée, la question n’appelle qu’une réponse : le chef de l’État ne s’appartient plus pendant son mandat. Il incarne le pays et ne peut donc prendre de risques inconsidérés de son propre chef. S’il veut avoir une maitresse, qu’il amène ses connaissances à l’Élysée après que leur pedigree ait été vérifié et validé par la sécurité.
    (Permalink)

    Via : http://bruxelles.blogs.liberation.f...

  • 14 janvier 2014

  • [blog] Stéréotypes de genre

    Le collectif des zantis a mis à disposition de ses adeptes un “kit du manifestant” pour la préparation de la prochaine manifestation, revendiquant fièrement la défense des stéréotypes liés au genre.

    En sociologie le stéréotype prend la forme d’une opinion généralisée et concerne, le plus souvent, un type d’individus, un groupe ou une classe sociale.
    (…)
    L’usage du stéréotype revient à économiser la réflexion, car il est basé sur des a priori et des poncifs. Ainsi, l’image que le stéréotype donne du sujet tient réellement de la réputation de ce dernier et non pas de faits avérés et/ou prouvés. Le stéréotype relève donc souvent d’une prise de position simpliste et très conventionnelle, pour ne pas dire banale, qui repose sur des « on dit » et non sur des fondements réfléchis et argumentés. (...). Ce mode de raisonnement permet à la fois de faire l’économie d’un discours argumenté et de critiquer ce que l’on ne connaît pas.
    Le stéréotype joue pour certains, un rôle d’accréditation en leur permettant de s’octroyer, d’après leur statut social, des qualités qu’ils ne peuvent justifier aisément. (…)

    Wikipedia : stéréotypes : sociologie

    On le savait déjà, mais tout est (re)dit.

  • 12 janvier 2014

  • [blog] Tout a changé

    • Ce week end avait lieu le grand raout annuel des CousinsDikoi. Celui là même où, quelques années plus tôt, certains avaient déjà fait montre de leur grande tolérance, leur curiosité à des idées différentes, et leur respect envers les autres.

    Si d’aventure m’était venue l’idée, après le grand voyage, de repartir d’une page blanche, tomber sur des vidéos où certains beuglent dans les “manifs pour certains” m’en a définitivement passé l’idée : les valeurs auto-proclamées d’amour du prochain, de respect ont bien disparu.

    • Ils avaient envoyé leur vœux en 2012 souhaitant la “fin des attaques contre les familles”. Aujourd’hui, ces (anciens) amis de 30 ans organisent un week-end pour nous retrouver tous, avec nos cheveux grisonnants et, pour certains, leurs bambins déjà grands. Mais voilà, un petit tour sur leurs profils sociaux respectifs montre pour tous, leur affiliation à l’une où l’autre des organisations membre de la manif des zantis, prenant des positions excluantes, certains en connaissance de cause.

    Tout a changé, rien n’est plus et ne peut plus être comme avant.

  • 7 janvier 2014

  • [web] Nul n’a le monopole du coeur... familial - Billets - La Vie

    “Que nous ayons eu la chance de fonder une famille nombreuse, et plutôt "traditionnelle" dans sa constitution, ne nous confère aucune clairvoyance supérieure. Notre expérience personnelle et nos yeux ouverts sur la société, nous offrent juste la conscience de l’importance, de la vulnérabilité, et de la complexité, du noyau familial.”
    (Permalink)

    Via : http://www.lavie.fr/actualite/bille...

  • 6 janvier 2014

  • [photo] Des hommes à poil, encore une semaine #Orsay #MasculinMasculin

    Via : http://statigr.am/p/627554534738097...

  • 5 janvier 2014

  • [photo] #selfie #lechat

    Via : http://statigr.am/p/626976974128019...

blog | photo | web | Suivre la vie du site RSS 2.0