Accueil > blog > Argumentation circulaire

[blog] Argumentation circulaire

samedi 1er mars 2014

Dans un document disponible sur son site (Pourquoi se marier à l’église), l’église catholique française traite largement de l’homosexualité (p.27 à 30), et offre une belle démonstration d’argumentation circulaire.

Etape n°1 : l’homosexuel est intrinsèquement malheureux

En présentant, comme, au moins équivalentes, l’homo et l’hétérosexualité, (la culture ambiante) engage des jeunes dans une voie où ils ont plus de chances de rencontrer le mal- être que le bonheur.

Etape n°2 : vivre une relation homosexuelle, c’est mal.

L’Église catholique encourage ceux et celles qui sont déterminés dans leur orientation homosexuelle à vivre leur relation sur le plan de l’amitié en s’abstenant d’actes sexuels.

Ce (que l’Eglise) réprouve d’ailleurs, dans la lignée de la tradition biblique (cf. le livre du Lévitique, 18, 22 et 20, 13), ce ne sont pas les tendances, parfois inconscientes et involontaires, mais le passage à une vie sexuelle avec des partenaires de même sexe : « Les actes d’homosexualité, lisons-nous dans le catéchisme de l’Église catholique, sont intrinsèquement désordonnés. Ils sont contraires à la loi naturelle.

Etape n°3 : d’ailleurs on ne parle pas de "couple", mais de "duo" homosexuel

Deux personnes de même sexe ne forment pas un couple mais un « duo » aux antipodes de l’altérité sexuelle.

Etape n°4 : une relation homosexuelle ne peut durer car fondée sur un malentendu

Leur relation est fondée sur la malentendu de la fascination narcissique du même et du semblable.

Etape n°5 : les relations homosexuelles sont naturellement instables et précaires

l’expérience prouve que ces relations restent le plus souvent instables et précaires et que leur longévité demeure exceptionnelle

Etape n°6 : L’homosexuel est (donc) intrinsèquement malheureux.

blog | photo | web | Suivre la vie du site RSS 2.0