Accueil > blog > Il fallait bien que cela arrive … un jour

[blog] Il fallait bien que cela arrive … un jour

jeudi 11 février 2010

Mon premier mac, je l’ai touché en 1982, c’était celui de mon père, un Apple II c, sur lequel il avait installé visicalc pour son travail.
Puis deux ans plus tard, arrivé à Paris, on récupère les anciens macs de son bureau, des Apple IIe … pas de gros changements par rapport au prédécesseur, sauf que, luxe suprême, il avait deux lecteurs de disquette ! : un pour l’OS, l’autre pour les applications, c’était le luxe à l’époque.

1987, ou 1988 : j’arrive à échanger le IIe que plus personne n’utilise pour un MacIntosh, un 512 de mémoire. Mon premier vrai mac. 1992 : je profite d’un passage aux US pour revenir avec un Powerbook 145b, que je remplace en 1996 pour un Performa 6320 (sombres années pour les afficionnados, apple c’était un peu de la merde quand même à l’époque). Puis le défilé d’iMac dès 1998, j’en ai eu 3 ou 4 je ne sais plus, un powerbook 12", deux powerbooks 15", un nouvel iMac et un powerbook 13" en parallèle.

Et pendant tout ce temps, je n’ai jamais eu de gros problèmes, rien du moins que je n’arrive à réparer moi même, donc principalement des problèmes de software, rarement de matériel. Jusqu’à aujourd’hui …

Je suis en train de tester Aperture 3 et j’importe donc des photos dans le logiciel, qui se plante, la fameuse "roue de la mort" qui pour une fois tape vraiment l’incruste … aux grands maux les grands remèdes, je reboote l’imac, qui refuse du coup de démarrer, ne trouvant pas le dossier de démarrage.

Hop hop, je suis un garçon organisé (un peu inquiet là, mais organisé quand même), je glisse le DVD d’install de l’OS pour utiliser l’utilitaire de disque. Je sais déjà que je vais perdre mon disque, à 90%, mais je ne suis pas inquiet, merci Time Machine !! Sauf que, problème, l’utilitaire de disque voit bien mon disque, mais refuse que je le formate, car il ne lui trouve que 0 octets de capacité … sans doute le plus petit disque dur qu’on connaisse :-s

Je tripatouille, à gauche à droite, cherche (un peu) sur le net, bidouille un peu le terminal avec ce que j’ai trouvé, recherche (pas mal plus) sur le net … miracle, en relançant l’ordinateur, il trouve tout d’un coup le dossier, redémarre comme un rien … mais se traîne, se traîne … et fini par crasher, cette fois pour de bon, le disque est tout bonnement invisible pour le système et ses différents utilitaires.

Toujours organisé, je passe à l’étape n°2, je contacte mon gourou, le gârûdû, garoo himself … et qui me donne l’idée de génie : prendre RDV au genius bar de l’apple store puisque, après tout, ils sont là également pour les réparations.

1ère étape : le rendez vous

L’ergonomie du site est bien foutue, en quelques clics on peut définir son jour et son créneau horaire (3 jours 1/2 de délai dans mon cas), et on s’inscrit avec son identifiant apple, ou alors avec son adresse physique + mail.

La suite lundi j’imagine …

Vos commentaires

blog | photo | web | Suivre la vie du site RSS 2.0