Accueil > blog > Cohérence oui, mais point trop n’en faut

[blog] Cohérence oui, mais point trop n’en faut

mercredi 24 septembre 2014

Si la manif des odieux était cohérente dans son refus de la marchandisation du corps humain, elle s’opposerait aux propositions du MEDEF visant à réduire le niveau du SMIC et ainsi faire de la capacité de travail de l’homme une variable soumise à des considérations économiques dépendantes du marché.

Mais voilà, la manif des odieux n’est pas cohérente, et penche même plutôt à droite (toutes).

Elle refuse donc d’un côté que des adultes (a priori) responsables disposent de leur corps comme ils le souhaitent, dans les termes qui leur agrée ;

Mais elle accepte par contre, sans aucun problème, qu’on décide à leur place combien ces mêmes adultes (a priori) responsables valent sur le marché du travail, au coup par coup, au gré des besoins, les positionnant ainsi ni plus ni moins au même niveau que la plus communes des matières premières, au niveau de n’importe quelle marchandise qui s’achète et se vend.

Cohérence oui, mais point trop n’en faut.

Vos commentaires

blog | photo | web | Suivre la vie du site RSS 2.0