Accueil > web

Articles de cette rubrique

    14 février

  • [web] sexodiversité

    Sexodiversité. Cette notion doit désormais guider notre perception de la nature, plaide Fleur Daugey. Diversité des appariements avec des couples hétéros ou homos, trios ou quatuors. Diversité des pratiques homosexuelles : de la danse endiablée des autruches au lissage scrupuleux des plumes des perruches, en passant par les baisers des lamantins ou ces postures, dignes du Kama-sutra, adoptées par les mâles dauphins roses de l’Amazone lorsqu’ils copulent. Diversité de la biologie, même, puisque de nombreux poissons, tels le fameux poisson-clown, changent de sexe au cours de leur vie. Homo, bi, trans… Tous les goûts sont dans la nature. André Gide l’écrivait en 1911, dans son essai Corydon. Un siècle plus tard, la science n’a pas encore tout à fait convaincu la société.

    Via : Les animaux ont toujours pratiqué la sexodiversité

  • 3 janvier

  • [web] Résolutions

    J’ai dû dire plein de conneries, donc ne les prenez pas au pied de la lettre. Ne me jugez pas mal sous prétexte que j’ai peut être dit des conneries, ou des choses avec lesquelles vous n’étiez pas d’accord. Ne me détestez pas par principe : on est pas obligé de détester les gens avec qui on est pas d’accord, on est pas obligé de les haïr.

    Servez vous de votre intelligence, de la vôtre : ne misez pas tout sur l’intelligence des autres. Ne faites pas une confiance aveugle à des gens assis […] devant des caméras, qui vous refont le monde et qui ont l’air de savoir de quoi ils parlent. Ils ne savent pas forcément, et leurs intentions ne sont pas toujours très bonnes, ils ne sont pas toujours aussi purs qu’ils voudraient nous le faire croire.

    Ne soyez pas Maccarthyste, c’est l’ambiance en ce moment, l’interdiction professionnelle, le soupçon permanent, l’amalgame … Il y a un gros, gros truc Maccarthyste en ce moment en France, sur un peu tous les sujets d’ailleurs.

    Ne croyez pas toujours aux complots. Croyez aux hasards et aux coïncidences, elles ont beaucoup plus fait dans l’histoire du monde que les complots.

    Informez vous un minimum, quand même un peu, pour qu’on ne puisse pas vous faire avaler n’importe quoi. Maintenant, la question est "où s’informer ?", et je pense que ça va être de plus en plus difficile. […]

    Lisez des livres.

  • 10 novembre 2017

  • [web] Des vertus du temps libre et de l’inutile

    Quand Eliot vient me voir, il n’a pas d’a priori sur l’altérité, mais ça l’intéresse et il m’interroge. Si nous faisions chacun la même chose, interroger l’autre sans a priori, nous nous enrichirions des autres cultures, nous découvririons tous nos points communs et le monde vivrait plus en paix. Nous avons oublié ce désir d’établir une relation sans dépendance, sans contrepartie, qui enrichit et apaise. C’est le « apprivoise-moi » de Saint-Exupéry. Le renard ne comprendra jamais le Petit Prince et je ne comprendrai jamais Eliot, mais cette tentative crée un lien paisible. La société des cachalots est aussi un modèle de solidarité et d’altruisme. S’ils ont réussi à survivre, c’est grâce à cela. Ils peuvent encore nous réapprendre les vertus du temps libre. Et de l’inutile, qui est essentiel. Si on y réfléchit, que recherche-t-on, tous ? Une forme de bien-être. Après avoir satisfait leurs besoins élémentaires, les cachalots passent leur temps à être bien et à caresser les autres. Pas mal !

    Via : [Libé] François Sarano : « Les cachalots peuvent nous réapprendre les vertus du temps libre et de l’inutile » - Culture / Next

  • 23 mai 2017

  • [web] 120 bpm

    Une évidence éclate dès le début de 120 Battements par minute : aujourd’hui les actions coup-de-poing d’Act Up-Paris des années 1990 ne seraient pas tolérées un seul instant par l’État, la police, et une grande partie de la classe politique. Après le 11-Septembre, l’état d’urgence imposé par le quinquennat Hollande et surtout la répression dans les quartiers et les banlieues, une telle explosion de colère militante serait réprimée avec violence. Lors de la projection au Festival de Cannes, la première scène, qui montre les jets de faux sang, a provoqué un « gasp » de la salle si puissant et si vocal qu’on a cru qu’il provenait aussi de la bande-son du film. Robin Campillo nous plonge avec force dans une épopée activiste qui n’a pas d’équivalent aujourd’hui. Cette jeunesse qui s’insurge et qui se défend en attaquant, l’État n’en veut plus.

    Via : Voir « 120 Battements par minute », 28 ans après avoir lancé Act Up-Paris | Slate.fr

  • 22 janvier 2017

  • [web] Emmaüs : nous sommes le monde de demain

    Nous continuerons à affirmer qu’aucun être humain n’est illégal sur terre et que chaque homme, chaque femme, chaque enfant y occupe une place légitime.
    Nous continuerons à lutter, sans concession, contre un modèle qui produit de l’exclusion et qui détruit la planète.
    Nous continuerons à combattre toute forme de résignation et de repli sur soi. Nous continuerons à opposer l’entraide à la compétition et à la concurrence de tou.te.s contre tou.te.s.
    Nous continuerons à défendre la justice sociale, l’accès universel et sans condition aux droits fondamentaux, la solidarité avec les générations futures.
    Nous continuerons à militer pour la liberté d’aller et venir, de créer, d’innover, d’imaginer d’autres possibles.
    Nous continuerons à construire des alternatives, des oasis de liberté et d’égalité. Nous continuerons à prendre des initiatives, petites et grandes, qui remettent l’humain au centre.
    Nous continuerons à rassembler toutes celles et tous ceux qui fabriquent dès à présent les solutions de demain.
    Nous nous déclarons responsables de notre communauté de destin, responsables de l’héritage que nous laisserons à nos enfants.
    Nous sommes les artisans d’une nouvelle forme de radicalité. Une radicalité humaniste et fraternelle.
    Nous sommes les artisans d’une nouvelle forme de radicalité. Une radicalité humaniste et fraternelle.
    Ensemble, nous décrétons l’état d’urgence sociale, écologique et solidaire.
    Ensemble, nous sommes déjà le monde de demain.

    Via : Libération

|

blog | photo | web | Suivre la vie du site RSS 2.0 | made with SPIP depuis 2003