Accueil > web > Une erreur de parents. Aux lourdes conséquences

[web] Une erreur de parents. Aux lourdes conséquences

vendredi 30 mars 2018

Issu d’une famille conservatrice où l’homosexualité est considérée comme une « maladie », l’étudiant estime qu’aucun dialogue n’est possible. « Étant fils unique et ayant une famille qui a à cœur de construire un héritage familial, pour eux, ce serait comme si on leur tirait une balle dans la tête de leur dire que leur seul enfant est homo et séropositif. »

Mais si Théo tient à protéger ses parents de ce qu’il vit, il considère néanmoins qu’ils ont une part de responsabilité dans ce qui lui arrive aujourd’hui : « Comme je ne pouvais pas parler de sexualité avec eux parce que j’étais gay, je n’étais pas assez prévenu des risques du VIH. Tout découle de ça. » Le rejet de son homosexualité ? « Une erreur de parents. » Aux lourdes conséquences.

Car c’est justement en voulant vivre ses premières expériences à l’abri du regard de sa famille que Théo s’est mis en danger. Il était encore mineur : des relations sexuelles avec des personnes qu’il venait à peine de rencontrer, « dans des lieux peu recommandables », à la va-vite. « Si j’avais pu m’épanouir dans ma sexualité et assumer mon homosexualité, je n’aurais pas eu à prendre autant de risques. Je ne me serais pas autant négligé. »

Via : NéonMag : [TÉMOIGNAGE] « Dire à mes parents que je suis séropositif, ce serait comme leur tirer une balle dans la tête » - NEON

Vos commentaires

  • Le 31/03/18, Guillaume En réponse à : Une erreur de parents. Aux lourdes conséquences

    Preuve tragique si il en fallait d’autres que ne pas parler d’amour et de sexe aux moments cruciaux, emberlificoté ou non dans la religion (Des laïcs sont aussi coincés !), peut conduire à des comportements à risques pour un individu, une famille, un groupe, des inconnus,...

blog | photo | web | Suivre la vie du site RSS 2.0 | made with SPIP depuis 2003