Accueil > blog > 1000 km avec le Shark Evoline

[blog] 1000 km avec le Shark Evoline

jeudi 18 septembre 2008

Billet initialement publié … ailleurs … en mars 2008

Depuis que je suis en deux-roues (plus de 10 ans maintenant …), je cherche ZE casque idéal :

  • intégral pour les longs trajets, relativement bien insonorisé
  • jet pour la ville (champ de vision) et les petites routes de campagne ("sentir" la route)

Jusqu’ici, comme beaucoup de motards, j’utilisais un modulaire, roulant en position "ouverte" la plupart du temps.
Non seulement cette position n’est pas homologuée (en clair : le casque ne protège rien en cas d’accident …), mais souvent, ces casques présentent une forte prise au vent, mentonnière relevée. Et c’est encore plus sensible dans le cas de casques lourds, et/ou à la mentonnière proéminente. Le pire, sur ce plan, restait le schubert concept, par ailleurs excellent.

Alors quand Shark a annoncé la sortie de l’evoline, premier casque homologué intégral et modulaire, j’ai fait tilt. Et quand il est sorti deux ans plus tard (!!), je n’ai pas résisté - faut dire, c’était mon anniversaire :p

Voila quelques semaines que je l’ai, utilisé autant en ville que route ou autoroute ; sous la pluie, le soleil, et même la neige ;-), et un petit billet s’impose, la raison est évidente …

Passée la première surprise, liée à l’absence de mousse sur l’ensemble de la coque, le casque se révèle très confortable, rien à redire de ce côté là.

En ville, rien à redire. Ouvert comme fermé, le casque offre un champ de vision que j’ai trouvé inégalé. Il bat de loin Shoei, Airoh, ou même Schubert.

J’aime, quand je me faufile dans un embouteillage, ouvrir mon casque pour avoir les rétroviseurs dans mon champ de vision. L’evoline, mentonnière relevée, est un régal : la visière baissée (ce que ne permet pas un "simple" modulable), et donc protégé du vent voire de la pluie, on voit tout d’un seul coup d’œil. Magique. Nickel.

Sur route ou autoroute, il se révèle plutôt silencieux derrière la bulle de la RT. Plus qu’un Airoh SV55, presque au même niveau qu’un Shoei j’ai l’impression.
En position fermée, la largeur du champ de vision est très agréable sur route.

J’imagine que par temps chaud, il sera confortable en position "ouverte", avec la visière baissée. Ce qui est sûr, c’est que malgré un poids respectable (1.9kg), la mentonnière déportée sur l’arrière du casque n’engendre aucune prise au vent, et qu’il est ainsi très agréable à porter.

Mais ...

Bah oui … il n’y aurait pas eu de billet s’il n’y avait eu un "mais", même deux ou trois "mais", des défauts plutôt inacceptables pour un casque à notre époque, et encore moins pour un casque à ce prix là …

Le mécanisme de la visière : plus que faiblard

Je commence par le plus facile : cela doit faire à peine un mois que je l’utilise, quotidiennement, et qu’à chaque trajet, je bascule - parfois plusieurs fois - du mode "intégral" au mode "modulaire", selon les conditions de la route. Sans compter les "simples" ouvertures de visière.

Le mécanisme est déjà abîmé, il faut forcer pour ouvrir le premier cran, plutôt fortement, ce qui me fait penser qu’elle va bientôt devoir retourner en SAV …

Le mécanisme de la visière : mal foutu

Deux fois, j’ai roulé sous la pluie, sur route comme autoroute. Pas un crachin banal, non, une pluie installée, de force normale. Les deux fois, deux problèmes se sont posés.

  • la buée : mentonnière et visière abaissée, temps humide et plutôt froid dehors, le résultat est garanti, et immédiat : de la buée, généreuse, sur la plupart de la visière.
  • seule solution dans ce cas : entrouvrir la visière du casque. Mais le résultat n’est pas tellement mieux : la pluie s’engouffre dans le petit espace laissé par l’ouverture, sur le haut du casque, et vient se mettre sur l’interieur de la visière. Et comme il est impossible de faire circuler de l’air assez rapidement - sauf à ouvrir le casque entièrement - les gouttes restent, et brouillent la vision.

Nul à chier, indigne d’un casque à 350€.

Le joint de la visière : insuffisant

Autre scénario testé : avant qu’il pleuve, on rabat mentonnière et visière, paf, comme ça, d’un geste devenu machinal. Sauf qu’il est tellement machinal qu’on appuie pas comme un bourrin sur la visière pour la "sceller" contre la mentonnière. Elle est fermée, mais pas scellée. Et non seulement la pluie s’infiltre, notamment en cas de coup de vent - vécu un jour de tempête -, mais il y a également un méchant courant d’air qui barre le milieu du front.

Ecran teinté : mal foutu

Ce n’est pas le premier casque avec un écran teinté intégré qui sort sur le marché, pas le premier non plus que je possède (auparavant : un schubert concept, et un airoh SV55.

Pourtant, même la dessus, le Shark se plante : l’écran arrive environ 1cm trop haut, et, tête droite (comme sur les routières et gros trails, ce qui ne représente rien sur le marché …), le bas de l’écran arrive exactement au milieu des yeux, et coupe totalement la vision.

Seule solution : incliner la tête de quelques degrés vers l’avant, et les cervicales morflent. Ou ne pas l’utiliser :S

Conclusion

Le concept est bon, novateur, certainement.
Le prix est en rapport.
Mais le produit ne suit pas, et souffre de défauts incompatibles avec son positionnement, son prix, et notre époque … ce qui fait un peu beaucoup.

Attendez donc la troisième ou quatrième révision de ce casque par Shark, qui aura peut être résolu d’ici là les défauts rédhibitoires de ce casque …

Vos commentaires

  • Le 24/09/14, speeder2a En réponse à : 1000 km avec le Shark Evoline

    Bonjour.
    Pour moi, la visière de mon Evoline 2 était tellement dure à manipuler qu’une attache a cassé hier.
    Au bout de quelque temps il faudrait changer les plaquettes de chaque côté du casque car le mécanisme durci avec le temps.
    J’ai trouvé la solution : Modifier le système interne de ces plaquettes en ponçant légèrement la pièce en plastique incurvée qui retient la visière en position basse.
     ;-)

    répondre ︎⏎

  • Le 02/10/12, Claude En réponse à : 1000 km avec le Shark Evoline

    Ce casque a plein de défauts mais il est rudement résistant, après je pense qu’ils ont voulu mettre de trucs en oubliant que a base c’est la sécurité... mais bon ca reste un bon casque quand même
    Claude

    répondre ︎⏎

  • Le 17/12/11, Mikle83 En réponse à : 1000 km avec le Shark Evoline

    J’ai été le premier dans le Var a avoir un GPA Aviator changé 3 fois en SAV, j’ai eu un des premiers SHARK EVOLINE 1 et je dois dire qu’on ne s’ennuie pas avec, visière coincée, bruyante a 90KM/H, mentonnière coincée en ar et ne se verouillant pas sur l’avant, la jeune vendeuse SPEEDWAY Toulon m’a même expliquée qu’il fallait rouler visiére fermée pour éviter les bruits !
    Retour en SAV rapide, 1 mois, un léger mieux

    Aujourd’hui je suis tombé, il a fait son job de casque, il est mort et moi en vie !
    Merci Shark made in France
    Et pour changer de casque bah faut acheter lequel !
    Me reste mon vieux Cromwell, plus aux normes...

    répondre ︎⏎

  • Le 09/10/11, jean marc En réponse à : 1000 km avec le Shark Evoline

    J’avais acheté ce casque le pensant génial et répondant à mes besoins. J’ai été très vite déçu : problèmes d’étanchéité, rayures sur la visière et le casque (dues au système d’ouverture). J’en suis donc à ma deuxième visière et je dois malheureusement constaté qu’elle se casse très facilement. C’est la première fois que je rencontre ce type de problèmes avec un casque. Je suis motard depuis plus de 20 ans......

    répondre ︎⏎

  • Le 20/08/10, pascal Baudy En réponse à : 1000 km avec le Shark Evoline

    Eh bien moi aussi je suis de ceux qui ont acheté la version une !!! j’avais été séduit par le coté version intégrale ou jet selon l’allure où l’on roule.
    Casque déjà vu en SAV car l’écran rayait la calotte du casque (envoie d ’un casque neuf)
    et là, il est de nouveau chez Moto -Expert pour un retour au SAV la visière étant devenue très dure a manoeuvrer.( grosse frayeur sur la rocade en doublant un semi remorque ,en essayant de relever la visière qui était devenue opaque en raison des projections) C’est incroyable que l’on puisse mettre sur le marché un casque (équipement de sécurité) sans l’avoir éprouvé c’est soit du foutage de gueule ou de l’inconscience ?? ou de l’arrogance ?? en tout cas indigne d ’un frabricant de casque.
    Quand au bruit mème mon jet Nolan en fait moins alors je roule avec des tampons dans les oreilles.
    j’espère que les casque destinés à Randy sont un peu mieux éprouvés !!!

    répondre ︎⏎

  • Le 03/08/10, DUNEAU En réponse à : 1000 km avec le Shark Evoline

    Bonjour a tous,
    Moi j’utilise ce casque tous les jours, séduit par le principe je suis très decu par une utilisation quotidienne. Problemes de bruits, et surtout cette putain de visiere ACHAT A DECONSEILLER FORTEMENT

    répondre ︎⏎

  • Le 13/05/10, andre En réponse à : 1000 km avec le Shark Evoline

    le 13 mai
    bonjour j’ai acheté ce super casque il y a un mois , il etait en promo à 300 e et
    le vendeur m’en a dit beaucoup de bien ( tres peu de bruit et tres facile d’utilisation , moi qui porte des lunettes !) maintenant je comprend tous vos courriers car j’ai les mèmes problèmes .
    je comprend mieux la promo
    drole le vendeur ,contre le bruit ma conseiller de mètre des boules Quies

    bon vent à tous

    répondre ︎⏎

  • Le 05/03/10, Didier En réponse à : 1000 km avec le Shark Evoline

    Ici un Belgique j’ai pris contact avec SAV Shark et vous pouvez le upgrader en V2 gratuitement.

    Plus grande visière pare soleil, kit anti pluie etc...

    Je rentre le miens le 15/03 et le technicien shark vient au magasin sur site afin de faire les upgrades

    répondre ︎⏎

  • Le 02/03/10, Lionel En réponse à : 1000 km avec le Shark Evoline

    Bonjour,
    je l’ai depuis un peu moins d’un an. Jolie design, pratique avec la double homologation, très agréable cet été ou j’ai fais un petit voyage Colmar, Mont de Marsan puis Rennes avec ma sprint 955 st. Bruyant quand même, mais bon avec les bouchons ça passe.

    Arrive Septembre, reprise du boulot sur Rennes avec trajets quotidiens. Et la c’est le drame : étanchéité pourrie avec pluie dehors ET DEDANS !!!, visière impossible à ouvrir à une main et qui se déboite si on force un peu et le comble, par temps froid, arrêt obligatoire sur le trajet pour gratter le givre qui s’était formé A L ’INTÉRIEURE DE LA VISIÈRE !!!!!
    C’est donc un casque de merde à ne pas conseiller.

    Chat échaudé craignant l’eau froide, c’était un premier achat chez SHARK, et ce sera le DERNIER !!!

    répondre ︎⏎

  • Le 16/02/10 En réponse à : 1000 km avec le Shark Evoline

    Moi je l’ai depuis 2 ans et son gros, énorme défaut,c’est le bruit en position fermé. derrière la bulle de la RT en position haute çà va, sinon infernal. Heureusement que dès que le printemps arrive je l’utilise en position jet. Mais bon en cas d’averse il est si vite transformé en intégral, et puis j’ai une RT, alors il me convient.

    répondre ︎⏎

blog | photo | web | Depuis le début | Suivre la vie du site RSS 2.0 | made with SPIP depuis 2003